Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 21 janvier 2009

EN 1973

Chez l’ami Lewis, le premier passage télévisé de Marie-Paule Belle, vingt-sept ans, dans une émission de Philippe Bouvard, en 1973. Deux chansons, Wolfgang et moi et Nosferatu.

20:04 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

UNE BONNE BLAGUE

Cette vidéo est un peu cruelle mais elle est vraiment hilarante. Il s’agit d’une farce faite à cette pauvre Marie-Paule Belle qui a marché à fond et a même pleuré en coulisses, si j’en juge par son visage, à un moment. Pourtant, c’était gros, très gros ; mais plus c’est énorme et plus ça marche. Regardez donc, ça se trouve ici même.

09:34 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (4)

lundi, 26 mai 2008

UN CLASSIQUE EN DVD

620400158.jpgIl s’agit de l’émission Numéro 1, qui a été donnée sur Télé-Mélody il y a quelque temps et dont il a déjà été rendu compte ici.

Elle était disponible sur le site de l’INA. La voici à présent en DVD. Au moins, ainsi, peut-on la regarder sur un écran de télévision et, éventuellement, l’emporter avec soi, mais il n’y a rien de nouveau ici. En bonus, on propose un entretien extrait de l’émission Féminin présent, qui date de 1981.

14:12 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 29 avril 2008

DANS L’ACTUALITÉ

Eh eh, ça s’agite enfin du côté de la Belle. Le livre chez l’Archipel va paraître… Elle passe à la télévision pour chanter La Parisienne et on peut la voir et l’entendre sur une page My Space (lien dans la colonne de gauche), elle est dans une forme terrible. Il y a des nouveautés sur le site de l’INA (mais si, vous savez bien, le lien est lui aussi dans la colonne de gauche). Un DVD de Numéro 1 va sortir. Et l’Olympia n’a jamais été si proche, on y arrive, vous pouvez commencer à chercher une place de parking boulevard des Capucines.

18:07 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

jeudi, 05 juillet 2007

ENCORE ET TOUJOURS L’INA

L’émission Numéro 1 du 19 mars 1977, dont nous avons déjà parlé plusieurs fois, vient d’être ajoutée sur le site de l’INA (le lien figure toujours dans la colonne de gauche). L’émission, l’a-t-on assez dit, a été rediffusée en avril dernier sur Télé-Mélody. Depuis, l’INA la proposait saucissonnée. À présent, elle est disponible dans son intégralité pour quatre euros.

14:13 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 19 juin 2007

LA BELLE CHANTE LA VIE

Encore des images… Si on veut, décidément, on peut la voir, cette Belle ! On peut l’entendre chanter La Chanson de la vie d’Alice Dona, un chant à plusieurs voix féminines pour l’association caritative Care-France. En 1985, Alice Dona contacte des chanteuses pour leur demander de participer. Le 12 octobre, Catherine Lara, Barbara, Viviane Reed, Nicole Croisille, Sheila, Dorothée, Julie, Michèle Torr, Alice Dona, Bibie, Linda de Suza, Isabelle Aubret, Rika Zaraï, Jeane Manson, Marie-Paule Belle, Isabelle Mayereau, Marie Myriam, Nicoletta, Jane Birkin, Nathalie Lhermitte, Stone, Claire d’Asta, Milva, Ginette Reno, Maria d’Apparecida enregistrent et, au début de 1986, paraît un maxi 45-tours. Les chanteuses se produisent ensuite à la télévision. À l’écran, la Belle n’est pas la plus visible, mais elle est bien là. Alors, il vous reste bien cinq minutes et cinquante-six secondes ? Vous cliquez ?

20:25 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

ET TOUJOURS L’INA

Un trentième document vient d’être ajouté aux archives télévisuelles, il s’agit d’un Numéro 1 Serge Lama, du 5 février 1977. Marie-Paule Belle est annoncée et figure au générique de fin... mais on ne la voit pas. fcaab7da32c7476d723fda8c0c63b466.jpgOr, à la fin, Lama danse avec toutes les femmes qui ont participé à l’émission, dont la Belle. Le générique de fin mentionne la chanson Je veux pleurer comme Soraya. Donc, l’émission n’est pas complète, tout simplement. Ne vous faites pas prendre : l’achat de l’émission coûte quatre euros, ce qui ne serait absolument rien si l’on voyait notre Belle, mais c’est un peu cher pour ne pas la voir, sinon faire trois pas de danse avec Lama...

19:10 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 08 juin 2007

ENCORE L’INA

Je ne croyais pas si bien dire, l’autre jour, quand j’espérais des nouveautés sur le site de l’INA. Il y avait neuf extraits avant-hier, il y en a vingt-neuf aujourd’hui. a37c72a4939dc76d6c19b2981b2165f0.jpgIl s’agit de l’émission Numéro 1 de 1977 dont il a déjà été question, présentée ici en morceaux, mais aussi de fragments d’un Numéro 1 de 1978. Pas mal de choses à voir : le lien est dans la colonne de gauche.

11:40 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (1)

mercredi, 06 juin 2007

TOUJOURS L’INA

Pour que la vie vous soit facile, j’ai mis en lien, dans la colonne de gauche, le site de l’INA où l’on peut voir la Belle dans les archives de la télévision. Il suffit de cliquer, je sais, c’est dur, mais vous saurez sûrement faire cet effort. De temps en temps, il faudra regarder si le maître archiviste de l’INA n’a pas décidé de nous gratifier de nouveaux extraits.fe56150433a3803c25c8b195ecb3ad15.gif

En effet, ce site est régulièrement augmenté de documents nouveaux mais cela n’est pas signalé. Il faut le vérifier. Je ne sais pas selon quels critères est prise la décision de mettre en ligne des nouveautés. Je ne serais pas étonné que le taux de fréquentation et celui de requêtes concernant tel ou tel sujet soit la règle. Autrement dit, plus vous cliquerez, plus le grand sorcier de l’INA se dira qu’on demande beaucoup la Belle et plus on aura de chances qu’il aille fouiller dans ses trésors. Mais bien sûr, il doit être prévu un système qui ne compte qu’un clic toutes les ixe heures, ou quelque chose comme ça. Alors, cliquez à partir d’ordinateurs différents, si vous le pouvez : chez vous, à votre travail, chez des amis… Et faites cliquer autour de vous. Hauts les cœurs.

11:20 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 16 mai 2007

ENCORE QUELQUES IMAGES

Il faut décidément parcourir sans lassitude les coulisses d’internet. On peut toujours y trouver des choses nouvelles ou, plus précisément, des choses anciennes qui ne cessent d’être neuves à nos cœurs. On peut même dénicher un extrait des Rendez-vous du dimancheSheila et la Belle chantent La Parisienne. C’était hier matin, le 26 mars 1978.

14:05 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

mercredi, 02 mai 2007

SÉRIE TÉLÉVISÉE PJ

medium_belle.jpgJe relaie l’information disponible sur le site de Pattypat, information transmise par Alfred :

L’épisode de PJ (épisode n° 121, intitulé Crise d’identité), dans lequel Marie-Paule Belle interprète le rôle d’Ingrid, passera le 4 mai prochain à 20 h 50 sur FR 2.

J’ai fouillé dans les programmes disponibles sur internet et n’ai pas trouvé mention du nom de la Belle parmi les comédiens : sans doute ne donne-t-on pas le générique complet. Il faudra en tout cas regarder ça vendredi soir.

(Photo B. M. Palazon)

15:50 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (1)

mercredi, 04 avril 2007

NUMÉRO UN, MARIE-PAULE BELLE (1977)

Télé-Mélody a donc rediffusé le Numéro Un consacré à Marie-Paule Belle, le 19 mars 1977. C’était une émission de Maritie et Gilbert Carpentier, réalisée par Marion Sarraut.

Le principe de l’émission est de mettre en scène une espèce de conte, La Bête et la Belle, ponctué de chansons et de sketches. La Belle mime une jeune fille orpheline. Curieusement, la mise en scène des chansons, délibérément amusante, fait que ce n’est pas du tout la même chose qu’à la scène, pas du tout la même chose qu’au disque. C’est une émission de variétés et ce n’est pas un type d’émotion identique. On peut, au passage, apprécier les dons de comédienne de Marie-Paule Belle… et, rétrospectivement, comprendre combien ce genre de spectacle télévisé a pu ancrer l’artiste dans la légende de chanteuse fantaisiste qui lui collera à la peau. Mais elle a trente et un ans et ne le sait pas encore.

Maman j’ai peur ouvre l’émission, en play-back évident : c’est exactement le disque qu’on entend, rien d’autre, tandis que la Belle fait le clown dans un fauteuil haut du style « Emmanuelle ».

On entend ensuite un petit texte de liaison dit par une récitante, dont la voix ressemble curieusement à celle de la Belle, évidemment. Puis un sketch de Francis Perrin, Hamlet. La récitante, puis une chanson de Nicolas Peyrac, Habanera. La récitante, puis la Belle chante L’Âme à la vague. Les Frères ennemis donnent un sketch dans lequel ils figurent la conscience de la jeune fille : ils font boire un philtre à la Belle.

Encore la récitante, puis la chanson Celui, interprétée dans un décor de mannequins par Marie-Paule Belle vêtue d’une robe longue noire et portant une étole rouge.

Le ballet de Barry Collins intitulé Libertango vient alors, et l’un des danseurs fait subir à la Belle un drôle de sort, en la secouant vigoureusement au cours d’un tango musclé. Puis, parmi les danseurs, Gainsbourg chante Marilou, la Belle étant assise non loin. Encore la récitante et, sur un montage figurant un bateau à vapeur en dessin animé, Marie-Paule Belle chante La Louisiane. À la récitante qu’on entend de nouveau, succède La Brinvilliers, la Belle étant en costume ainsi que les chœurs et les personnages des trois hommes empoisonnés et du bourreau.

Serge Lama chante sa chanson La Nymphomane tandis que la Belle joue le personnage, dans un décor de chambre à coucher luxueuse. La récitante intervient puis les deux artistes chantent en duo Quand nous serons amis, toujours couchés dans un lit. Nouveau ballet, que la chanteuse observe, debout sur un podium, vêtue de sa longue robe noire et d’une cape rouge. Elle se dirige alors vers son piano et chante Nosferatu.

Récitante, puis sketch de Sylvie Joly, SOS Amitié. La Belle chante Je veux pleurer comme Soraya. Nicolas Peyrac interprète Quand pleure la petite fille. La Belle et lui sont assis sur un piano blanc. Elle figure bien sûr la jeune fille en question.

Récitante, puis Lama chante D’aventure en aventure. Encore la récitante, et le final : La Parisienne au piano, tandis que le corps de ballet défile en tenue de soirée.

Durant le générique de fin qui se déroule sur la mélodie de La Parisienne, reprise, Marie-Paule Belle erre seule parmi les danseurs du ballet, portant son manteau et sa valise, comme une jeune fille égarée.

 

Remerciements : Bernard Legendre.

21:45 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (5)

lundi, 02 avril 2007

VINGT-NEUF SECONDES

Comme je l’ai déjà dit, une rediffusion de l’émission de 1977, Numéro Un, est faite cette semaine sur Télé-Mélody. Cinquante-neuf minutes d’images. Pas moins de sept passages : samedi 31 mars, 23 h ; dimanche 1er avril,  10 h ; lundi 2, 16 h ; mardi 3, 14 h ; mercredi 4, 20 h 30 ; jeudi 5, 22 h 30 ; vendredi 6, 18 h.

Je ferai naturellement, ici-même, un compte rendu de cette émission lorsque j’aurai reçu l’enregistrement qu’un ami a promis de me faire. Pour ceux qui n’auraient pas trouvé une âme compatissante recevant cette chaîne de télévision, une petite vidéo de présentation est disponible en ce moment sur le site de la chaîne (il faut cliquer sur le bouton rouge : « Voir la vidéo »). C’est une bande-annonce de… vingt-neuf secondes.

Avec Marie-Paule Belle, un lieu où l’on grapille même les secondes de la chanteuse. Faut-il qu’elle nous manque.

12:05 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 01 avril 2007

À BOUT PORTANT (1977)

medium_explorer_logo.gifSur le site de l’INA, on peut à présent acheter des documents. En principe, on a toujours pu le faire mais, concrètement, ça ne marchait pas. Maintenant, ça fonctionne. Je rappelle donc qu’il y a une émission de la série À bout portant, entièrement consacrée à la Belle. Elle a été diffusée le 24 mai 1977. Pour quatre euros, vous pouvez avoir quarante-huit minutes et quarante-quatre secondes d’entretiens, de chansons en scène, de documents, en plein écran. Si vous estimez que c’est encore trop cher, il est possible de visionner les dix premières minutes gratuitement sur un tout petit écran.

L’émission vaut d’être vue. À bout portant, ici en couleurs – les premiers étaient en noir et blanc – était une série déstructurée, au montage un peu fou mais en réalité, parfaitement cohérent. Les interviews de Pierre Wiehn et ici, en ce qui concerne la Belle, de Pierre Bouteiller et Jean-Louis Foulquier, créaient un climat oublié aujourd’hui, chaleureux, qui permettait, à petites touches, sans en avoir l’air, de dire la vérité d’un artiste.

21:40 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 23 mars 2007

ENCORE QUELQUES IMAGES

Dix minutes… Dix minutes de la Belle en 1988, dans une émission spéciale d’Apostrophes. Elle chante Chez Pivot en direct au piano et parle de son autobiographie parue un peu auparavant. Ce sont encore des images de l’INA, c’est ici-même… avec cette réserve habituelle : les liens de l’INA, parfois, changent, je ne sais pas pourquoi. Il faut alors chercher (en haut et à gauche) ce qui la concerne et sélectionner cette émission.

On note que, dès l’abord, Pivot renforce la légende de la chanteuse comique… laquelle doit préciser que, tout de même, elle a toujours aimé chanter des chansons tristes.

18:25 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 17 mars 2007

C’ÉTAIT HIER MATIN

En 1977

C’était il y a trente ans

C’était hier matin

La Belle

Avait trente et un ans

Et la vie avait de l’entrain

La vie était numéro plein

La Belle

Était Numéro Un

On était quelques uns

À faire carton plein

Aujourd’hui l’émission

Nous revient sans façons

Et si vous la manquez

Ce sera dommage

Vous ne pourrez pas dire

« Je ne savais pas »

20:40 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 13 mars 2007

UNE HEURE AVEC ELLE

Fin mars et début avril, rediffusion multiple du « Numéro un » des Carpentier, consacré à Marie-Paule Belle, sur Télé-Mélody. Le site internet de la chaîne n’en parle pas encore. Je donnerai les dates précises dès que ce sera possible. En espérant que quelqu’un reçoive Télé-Mélody, ce qui n’est pas mon cas, malheureusement.

14:15 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 10 mars 2007

DES IMAGES

Quelques images, si vous voulez voir la Belle dans l’éclat de ses trente et un ans. Il s’agit de dix minutes d’extraits d’une émission qui lui était consacrée par TF 1 dans la série À bout portant, le 24 mai 1977. Cela se trouve dans les archives de l’INA et c’est ici-même.

22:45 Publié dans Émissions | Lien permanent | Commentaires (1)